Les bachals de nos montagnes

Entre patrimoine et tradition...

Quand les beaux jours arrivent et que la canicule s'invite en ville, une petite randonnée en montagne ou une simple balade dominicale dans les villages peut faire le plus grand bien.

Les villages alpins sont riches en histoire, en architecture et en patrimoine. Parmi les maisons familiales, les vieilles églises et chapelles, les fours à pain, les anciennes fermes souvent restaurées, il est fréquent d'y trouver un bassin d'eau que l'on appelle le bachal, véritable objet de curiosité pour tout visiteur qui se rend en altitude. Le bachal est un grand réservoir d'eau en pierre ou en bois (tronc d'arbre évidé), en forme d'auge, situé en général au cœur du village ou dans les champs près des fermes. Il mérite que l'on s'y attarde un peu...

Les bachals de nos montagnes


Autrefois élément important de la vie du village, le bachal servait de source pour les villageois jusqu'au milieu du XXème siècle. Certaines familles possédaient même des sources privées. Ces bassins étaient utilisés pour la consommation domestique, jadis ils pouvaient servir aussi de lavoir (la forme du bachal est particulière pour une utilisation qui servait aux lavandières qui lavaient leur linge en se servant d'un battoir en bois), ils servaient également de réserve d'eau en cas d'incendie et les éleveurs pouvaient s'en servir d'abreuvoir pour leur bétail, ce qui est toujours le cas aujourd'hui.

Les bachals de nos montagnes


Dans certains villages comme à Feissons sur Isère en Savoie, les villageois entretiennent une fois par an ces bassins (la corvée de four et fontaine) afin de les conserver le plus longtemps possible. La plupart des bachals, encore nombreux de nos jours dans les villages, ont traversé le temps et sont donc très bien conservés aujourd'hui pour le plus grand plaisir des villageois et des randonneurs. Dans le cadre d'une sortie organisée, des visites peuvent se faire pour en apprendre davantage sur leur passé. Et pour embellir les hameaux, il n'est pas rare qu'à la demande de villageois (Tignes par exemple), un bachal puisse être installé. Des artisans ont encore gardé ce savoir-faire de fabrication qui est d'une certaine manière un bon moyen de faire perdurer le patrimoine montagnard.

Les bachals de nos montagnes


Alors, dès que vous en apercevez au détour d'une randonnée, n'oubliez pas d'aller le contempler un peu plus longuement puis laissez-vous prendre par la fraîcheur qui s'en dégage et par l'écoute enivrante de sa source...
La piscine de Champagny-en-Vanoise
La piscine de Champagny-en-Vanoise
Le classement du Mont-Blanc à l'UNESCO
Le classement du Mont-Blanc à l'UNESCO