Le classement du Mont-Blanc à l'UNESCO

Chamonix veut protéger son patrimoine

Si l’idée ne date clairement pas d’aujourd’hui, elle semble prendre de plus en plus de consistance. Le classement du massif du Mont-Blanc à l’UNESCO fait autant parler que de la neige et du ski à Chamonix. La ville berceau de l’alpinisme et des Jeux Olympiques d’hiver vient de franchir un nouveau pas à l’occasion du dernier conseil municipal puisqu’il a été décidé, à l’unanimité, d’engager la procédure d’inscription du site sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le classement du Mont-Blanc à l'UNESCO


Tout le monde est d'accord et pense que ce patrimoine extraordinaire a besoin aujourd’hui, plus que jamais, d’une véritable reconnaissance internationale afin d’en garantir la protection. Il a d’ailleurs fait l’objet de démarches préalables mais jusqu’ici inabouties. Le reconnaître comme éléments du patrimoine naturel et culturel de l’humanité, c’est obliger à des mesures de protection ambitieuses, innovantes et préventives, bien au-delà de la bobologie palliative mise en œuvre jusqu’ici. Il s’agit tout à la fois de rendre cohérente l’intervention publique sur des dossiers emblématiques et structurantes et de défendre le mode de vie des populations permanentes.

Pour ce faire, la commune de Chamonix en appelle au soutien de l’ensemble des collectivités territoriales concernées, des associations, de la communauté nationale et de la communauté internationale afin de consolider et d’affirmer les actions vertueuses entreprises, ici, depuis de nombreuses années, pour préserver et garantir la transmission de cet héritage exceptionnel.
Les bachals de nos montagnes
Les bachals de nos montagnes
Pratiquer le Fat Bike à Villard de Lans
Pratiquer le Fat Bike à Villard de Lans